Présidentielles 2012 : voici ma consigne de vote catholique romaine – Radio Notre-Dame [Le Reportage] – vendredi 4 mai 2012

« A l’approche du 2nd tour, certains catholiques montent au créneau. » Un reportage d’Eleonore Veillas.


Profession de FOI 2012 à destination des deux candidats à l’élection présidentielle en vue du choix de la société que nous voulons pour l’avenir de notre pays et de l’Humain.

Messieurs les candidats à l’élection présidentielle,

Nous, croyants de toutes confessions, spécialement catholique, en union avec tous les humanistes de bonne volonté, affirmons qu’il y a urgence à remettre l’Humain au cœur de la politique pour sortir de la crise socio-économique mais aussi morale et spirituelle de la France. Encore faut-il que l’Homme ne soit pas détruit dans sa dignité intégrale qui recouvre son droit imprescriptible de vivre de sa conception à sa mort naturelle, dans sa famille originelle consacrée par le mariage, et de croire, penser et éduquer ses enfants selon sa conscience guidée par la recherche de la justice et du bien commun, pour accueillir au mieux son prochain.

L’intégralité de la lettre ouverte à lire (et à signer) sur

 professiondefoi2012.com

MISE A JOUR du 26.04.12 :
Les professions de foi des deux candidats ont été publiées hier. Pour faire votre choix en conscience et de bonne Foi, il vous suffit de les lire au regard de la nôtre.  

Pour lire chacune d’entre-elles, cliquez sur les images.


NOS PRIERES A L’ELYSEE

(ou pourquoi « Jesus2012 »)

Ce mardi 17 avril, grâce notamment à mon amie Christine Boutin et quelques autres, j’emmenais dans le saint des saints de la République, pleins d’espérance et de grande émotion, quelques camarades chrétiens leaders de la nouvelle génération cathodécoincée. Marc de Leyritz (Alpha France), Philippe Ariño (essayiste de l’homosexualité), votre Barjot de Dieu : c’est un trio de choc qui est allé présenter au candidat-président Nicolas Sarkozy le visage émergent des laïcs chrétiens et catholiques de France. Et l’urgence pour lui, face à cet électorat de moins en moins captif mais avide de Liberté, de s’engager par écrit sur les principes vitaux et familiaux, « non-négociables » pour eux, mais aussi pour redresser notre pays et préserver l’Humanité. Et pour lui prophétiser sa réélection, s’il s’engage en mesures budgétaires sur les bases qu’il a formulées dans les medias.

Pendant une heure, nous avons été attentivement écoutés et notre message a été transmis à qui de droit.

Mais serons-nous véritablement entendus pour décider en conscience et en cohérence  les 22 avril et 6 mai prochains ?

Il reste que le plus miraculeux est arrivé : depuis son épicentre exécutif, nous avons prié – in situ – pour la France.

Frigide et les garçons à l’Elysée

Lire la suite »